Nous vengerons nos pères

Zog nit keynmol

En avril dernier, était diffusé le film documentaire « Nous vengerons nos pères », réalisé par Florence Joshua et Bernard Boespflug. Celui-ci retrace le parcours de militants tels que Chorowitz, Cyroulnik, Glichtzman, Feldhandler.
Leurs familles, d’origine juive, avaient émigré en France dans les années 1920 et 1930 pour fuir la misère et l’antisémitisme. Elles venaient de Pologne, de Russie, de Lituanie. Elles ont été plongées dans l’horreur de la Shoah.

Eux sont nés en France, après-guerre. Ils ont grandi avec des fantômes. Ils en ont nourri une profonde colère, et pour certains des désirs de vengeance. Qu’est-ce qu’on fait de toute cette colère, quand on a vingt ans, dans les années 1960-70, et qu’on a envie de changer le monde ? Eux sont devenus militants.

Ce film retrace leurs histoires personnelles et militantes, et donne à voir, à travers leurs engagements internationalistes et profondément antifascistes, l’audace de ces années contestataires.

Notre version du Chant des partisans yiddish « Zog nit keynmol »a été intégrée à certains moments du tournage et l’équipe du film est venue prendre son et images, diffusées au générique de fin.
Nous sommes très heureux d’avoir été associés à ce film et à son fil conducteur: la Vengeance contre le nazisme et les idéologies d’extrême droite à l’instar du groupe Les vengeurs, fondé après guerre par Abba Kovner, comme déclencheur de l’engagement militant.

Le film est toujours visible à sur Public Sénat. N’hésitez pas une seconde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *