Biographie

Tranches de vie, chansons de résistance portées par un chant féminin majoritairement en français, le groupe multirégional Cartouche propage depuis 2005 sa rage positive en France, Allemagne, Pologne, Autriche, Serbie, Hongrie, Belgique, dans des clubs, squats, jugendzentrums, etc, partageant avec le public l’émotion et la furie que procure le Chant des partisans du ghetto de Vilnius (en yiddish), les vers emplis de désespoir et de combativité de Marianne Cohn et tous les autres mots et accords perdus du groupe.

Après un premier opus, enregistré à Londres, aux intonations punk eighties (Blondie, Clash, etc), pour le deuxième album « A corps perdu », Lucas Chauvières du studio Soyouz (Paris) a donné au groupe plus de puissance de son aux 11 titres de l’album. En juin 2014, le groupe a sorti son 3ème album, « Bread & Roses », enregistré au Studioscope à Angers par Cali. Les 10 jours passés avec lui et son travail ont encore fait évoluer le son, donnant des mélodies parfois plus mélancoliques mais d’autres fois bien plus rageuses.

Le meurtre des animaux, l’exil, le temps qui s’enfuit, les amitiés qui dureront toujours, les violences faites aux femmes, l’exploitation de leur corps et de leur travail; 12 ans ont passé et le groupe Cartouche est toujours habité par l’envie de partager sa musique et ses convictions avec les « éternels insoumis à notre humanité, pauvres amoureux de vivre à en crever ».

La dernière production du groupe en LP et CD, « A venir… », enregistré au studio de l’Usine de l’île d’amour à Angers par Stéphane Lefèvre avec en production artistique Gilles Théolier, est sorti à l’été 2017.

Pieces of life, songs of resistance, mostly interpreted in French by a female voice, the French band Cartouche disseminate since few years, his positive rage in France, Germany, Poland, Serbia, Hungary, Belgium, in clubs, squats, jugendzentrums, etc, sharing with the audience the emotion and fury given by Song of partisan from ghetto of Vilnius (in Yiddish), the verses full of desperation and fighting spirit from Marianne Cohn and all the others words and chords from the band.

After a first opus, with punk intonations from the eighties (Blondie, Clash, etc), for the second album “A corps perdu”, Lucas Chauvières from the studio Soyouz (Paris) to the eleven songs of the album.In june 2014, the third album, « Bread & Roses » came out, recorded at the Studioscope in Angers, by Cali. The 10 days spent with him and his work, made the sound to developp. The melodies are sometimes more melancholic but some others, more angry.

The murder of animals, the exil,the time which goes on and the friendship which never end up, the violences against women and exploitation of their body and their work; 9 years after, the band Cartouche is still inhabited by the desire to share music and convictions with « Eternal rebel to our humanity, poor lovers to live to death ».

The last production of the band in LP and CD, recorded in the studio de l’Usine de l’ile d’amour in Angers by Stéphane Lefèvre with in artistic production and mastering Gille Théolier, went out to the summer 2017.